AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Chat Gris
Administratrice
avatar

Féminin
Messages : 92
Particularité : Ressemble à tous les autres chats la nuit
Caractère : Ambigu

xXx
Ecu:
1000/1000  (1000/1000)
Esquive:
7/7  (7/7)
MessageSujet: Contexte   Sam 11 Juil - 0:23:44

La république est le seul remède aux maux de la monarchie et la monarchie est le seul remède aux maux de la république.
    JOSEPH JOUBERT


Eternel mouvement de balancier, le pouvoir passe de Royalistes en Républicains et de Républicains en Royalistes depuis des temps immémoriaux. Ces rebondissements cycliques portent à croire que l'histoire est bel et bien un éternel recommencement, en témoignent d'ailleurs les évènements récents qui ont secoué l'Hexagone. Deux camps, deux visions du monde qui présentent malgré tout quelques terrains d'entente mais qui se contentent de donner lieu à un affrontement sans merci. Luttes âpres, souvent sanglantes, aboutissant sur un renversement du pouvoir en place par la faction opposée pour mieux recommencer en échangeant les rôles, quelques temps plus tard.

Seulement, le combat ne se limite nullement à une opposition farouche entre deux clans antinomiques qui veulent la France pour eux uniquement. Non, les dissensions sont monnaie courante au sein même des factions, viciant l'hypothétique cohésion et affaiblissant les forces insidieusement. Car si les d'Estrées sont les éternels rivaux des Essex, leur ancestrale compétition n'était par le passé qu'un grand jeu de bascule finissant tôt ou tard par rendre à l'un des deux la Couronne de France, refoulant les Républicains aux portes de la salle du trône. Vraiment ? Presque. Par deux fois, déjà, leur haine féroce réduit à néant l'équilibre, offrant sur un plateau d'argent la France aux défenseurs de la Cocarde bleu blanc rouge.

Une première fois au crépuscule du 18es. ...


Et une seconde, fatale, en ce 21es. déjà tourmenté politiquement depuis de nombreux mois ...


Plus radicale que la guillotine qu'affectionnait ce moldu de Robespierre, cette funeste bataille anéantit les deux familles royalistes rivales depuis la nuit des temps sans autre forme de procès. La Noblesse se retrouve exsangue, dominée à nouveau par les dirigeants républicains qui profitèrent de la débâcle pour rasseoir leur pouvoir plus que fragilisé les mois derniers. Avec à leur tête le Ministre de la Magie Cédric de Manaville, ils comptent gouverner l'entièreté de l'Hexagone, contre vents et marées.

De bonnes résolutions lorsqu'on sait qui revient au pays après la tempête afin de reconstruire par-dessus les cendres. Les Royalistes partis en exil suite à la scission de la France en deux zones - l'une aux mains des Républicains, l'autre dans les paumes des partisans du Lys - rentrent au sein de leur patrie pour lui rendre son panache.

Quel que soit le camp ... Tous sont déterminés. Certains n'ayant plus rien à perdre et d'autres beaucoup à protéger ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{{ BEAUXBATONS ** :: ~ Avant tout Propos ~ :: Histoire du Pays & de l'Académie :: Histoire du Pays -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit